Publié par Laisser un commentaire

HORS-LES-MURS #6 – Amazon à plein régime, les salariés en première ligne

Un porte-gobelet gonflable en forme de licorne. Un masque exfoliant pour les pieds. Un mug en céramique à l’effigie de Kim Jung Un. Des pinces à chignon. Le 2 avril dernier, l’ONG Les Amis de la Terre lançait sur Twitter un jeu concours où les internautes devaient publier les objets les plus absurdes que proposait Amazon. Le but : prouver que le site américain ne se contente pas de livrer des produits essentiels, comme il s’était engagé à le faire.

Profitant des nombreux commerces fermés, la multinationale dirigée par Jeff Bezos pourrait profiter de la crise pour étendre son activité. Ses salariés, en première ligne face à l’épidémie, sont-ils suffisamment protégés ? L’activité d’Amazon et des plateformes logistique peut-elle être maintenue dans des conditions sanitaires satisfaisantes ? Hors-les-Murs vous propose une sélection de sujets plongeant dans les entrailles de la plus grande plateforme de vente en ligne du monde, qui incarne notre dépendance au secteur de la logistique.

Pour les syndicats, une impossible protection des travailleurs  (20 Minutes)

Mis en cause dès la première semaine du confinement, Amazon a assuré mettre en place toutes les mesures nécessaires. Des promesses jugées bien vaines pour les syndicats. « Sauf à habiller les salariés en cosmonautes, les règles de distanciation ne peuvent pas être observées. La concentration des travailleurs les rend inopérantes », a déclaré Laurent Degousée, représentant de Sud Commerce, le premier syndicat au sein d’Amazon en France. Tous réclament la fermeture des sites afin de protéger les salariés.

Des employés testés positifs sur le site de Brétigny-sur-Orge  (Bastamag)

Selon la CGT, quatre personnes auraient été diagnostiquées positives au COVID dans l’entrepôt de Brétigny-sur-Orge. Un salarié terrorisé témoigne sous anonymat : « Lorsque nous venons sur le site avec nos propres protections personnelles, la direction nous dit que l’on va faire peur aux gens et qu’on ne peut pas venir travailler comme ça. Ils nous les font enlever. Nous n’avons aucune protection. La direction nous force à prendre des congés payés si on vient travailler avec masques et gants. Des gens risquent leur vie. »

Les livreurs en première ligne face à l’épidémie  (Reporterre)

« Je n’ai pas le droit d’aller voir ma famille ni mes amis, par contre, je dois livrer 90 clients dans la journée, toucher 90 interphones, portes, etc. Ça n’a aucun sens. » Au bout de la chaîne de distribution, les livreurs, bien souvent des sous-traitants, travaillent la peur au ventre. « La livraison à domicile peut créer de nouvelles chaînes de contamination. Le gouvernement n’a rien anticipé, il a pris des mesures en état de panique cognitive. Il n’y a eu aucun calcul bénéfice/risque entre les différentes stratégies », juge Laurent Gerbaud, professeur de santé publique au CHU de Clermont-Ferrand. 

Une épidémie qui bouleverse l’ensemble de la chaîne logistique (Acta)

Au-delà d’Amazon, c’est l’ensemble de la chaîne logistique qui se retrouve bouleversée, révélant notre dépendance aux réseaux de stockage et de transport. Dans la plateforme du groupe Geodis à Gennevilliers, où transitent notamment des colis d’Amazon, un employé a été testé positif au COVID 19. Ses collègues ont entamé un véritable bras de fer avec l’entreprise pour obtenir la mise en place de mesures sanitaires.

«Je n’ai jamais vu autant d’activité dans mon entrepôt Amazon» (Le Monde diplomatique)

« Partout dans le monde, les travailleurs des entrepôts logistiques Amazon font face à un afflux inédit de commandes. Que se passe-t-il dans les gigantesques plates-formes de la multinationale américaine ? »

Les appels à la grève se multiplient dans le monde  (Le Monde)

Pour faire respecter les mesures sanitaires, des employés Amazon de plusieurs pays ont menacé de se mettre en grève comme en Italie. Aux Etats-Unis, Chris Smalls, un employé qui a co-organisé une grève dans un site de Staten Island, à New York, a été licencié. En France, certains employés appellent la grève, tandis que d’autres veulent exercer leur droit de retrait. 

Et si Amazon soutenait les librairies ? (Actualité)

Les livres, un produit de première nécessité ? Puisque la question de la réouverture des librairies un temps évoquée n’a pas fait long feu, beaucoup craignent qu’Amazon ne gagne des parts de marché. Pour contrer cela, certains libraires appelent à un boycott, alors que d’autres proposent que le géant américain participe au fond de soutien aux librairies indépendantes envisagé par le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, pour relancer la chaîne du livre après la fin du confinement. 

Hors les murs – Nouvelles d’un monde bouleversé

Comment nous informer sur cette crise inédite ? Par son ampleur, sa rapidité, par les bouleversements qu’elle provoque dans nos vies, celle-ci nous sidère, nous inquiète, nous déstabilise et menace de nous faire perdre prise sur une réalité inconcevable il y a à peine quelques semaines. Continue, anxiogène, l’avalanche d’infos alimente le sentiment d’être submergé.e.s, dépassé.e.s. Il est pourtant plus que jamais nécessaire de comprendre, de donner un sens à ce que nous vivons, et donc de nous réapproprier les enjeux. Nécessaire pour ne pas être tenu.e.s à l’écart de décisions qui nous concernent tou.te.s, nécessaire pour maintenir notre capacité collective à agir et garder prise sur la situation.

C’est pourquoi chaque jour, nous publierons ici mais aussi sur Télégram et Facebook, une sélection d’informations fiables et vérifiées. Chaque jour, nous aborderons une nouvelle thématique pour tenter d’appréhender cette crise complexe et d’en examiner les nombreuses facettes.

Qui travaille encore et dans quelles conditions ? Que signifie « rester chez soi » selon où l’on se trouve ? Quels sont les effets sur les femmes de la pandémie et de sa gestion ? Pendant et après, comment tisser des solidarités ? Quel(s) monde(s) reconstruire ?… Dans le tourbillon d’infos, nous retiendrons les témoignages, enquêtes, tribunes, analyses… qui éclairent cette époque troublée. Cette sélection, non exhaustive, a bien-sûr vocation à être alimentée, complétée, discutée.

; ; ; ; ; ; ; ;
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *